Diario (chiquito) de Bolivia

22 avril 2019

Jésus ? Pas que...

Fraîchement décroché de sa croix ​devant tout le village de Porongo réuni pour une messe en plein air, Jésus voit désormais ses adorateurs de tous âges former une queue interminable pour accéder au privilège de baiser ses pieds meurtris. Quelques instants plus tard, il s’offre un tour de la petite bourgade, au rythme lancinant des cuivres d’une banda locale, suivie par toute la population brandissant une lanterne festonnée de violet. En ce vendredi Saint, il ne s’agit que d’une partie de la célébration de Pâques, pour l’instant très... [Lire la suite]
Posté par El Phil à 01:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2019

Le Jurassic park quechua

Toro toro ! Lectrices et lecteurs révulsés par la « barbarie » de la corrida, ne désertez pas d’emblée cette chronique. On n’évoquera pas ici les vociférations de quelque aficionado bègue pendant ce spectacle controversé et d’ailleurs inexistant en Bolivie. Toro toro (Thuru thuru en quechua : la boue) désigne à la fois une charmante localité de 3500 âmes située dans une vallée andine en plein cœur de la Bolivie et un parc national créé en 1989 pour protéger le paraba frente roja (ara au front rouge), une espèce de... [Lire la suite]
Posté par El Phil à 23:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2019

Bolivia by bus

La Bolivie n’a pas attendu les préconisations de Jacques Attali ni la fameuse loi Macron sur les bus pour faire de ce moyen de transport un recours quasi incontournable dans le pays. Si l’avion offre une rapidité et un confort incomparables pour qui n’est pas trop soucieux de son bilan carbone, avec des aéroports dans toutes les villes boliviennes, son tarif reste dissuasif pour l’immense majorité de la population. Quant au train, développé dès le XIXème Siècle pour quelques liaisons-clé comme La Paz-Villazón (Argentine) ou Santa... [Lire la suite]
Posté par El Phil à 01:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2019

Abaroa, sombre héros de la mer

"¿Rendirme yo ?... cobardes...¡Qué se rinda su abuela, carajo!"* Les dernières paroles du colonel bolivien Eduardo Abaroa sur le champ de bataille de Calama le 23 mars 1879 ne manquent  pas de panache. Mais quand il décède quelques instants plus tard autour de la poignée d’hommes qui l’entourent, victime des tirs de mortier des troupes chiliennes vingt fois plus nombreuses, on ne peut s’empêcher de penser aux ultimes insultes du chevalier noir déjà privé de ses deux bras dans « Monthy Python sacré Graal ». C’est... [Lire la suite]
Posté par El Phil à 16:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 mars 2019

El “cole” francés de Santa Cruz

17 ans. Comme a coutume de le dire son proviseur, le lycée français de Santa Cruz est encore un adolescent. Avec toute l’énergie, le dynamisme et la volonté de sa jeunesse, à l’image de la formidable croissance de la ville qui l’abrite, mais aussi les imperfections, la maladresse et les crises sporadiques qui affectent cet âge particulier où l’on se voudrait adulte avant même que d’être tout à fait sorti de l’enfance. La croissance d’un nénuphar C’est en 2002 que l’entreprise Total, implantée à Santa Cruz, fait venir de France... [Lire la suite]
Posté par El Phil à 01:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mars 2019

La Bolivie trébuche sur la Marche du siècle

16 mars 2019, tandis qu’en Europe des manifestants de tous âges arpentent les rues des grandes villes pour réclamer enfin des mesures significatives susceptibles de sauvegarder l’avenir de la planète, ils ne sont qu’une poignée d’étudiants à crier des slogans et agiter des pancartes sur les marches du parvis de la cathédrale de Santa Cruz. Ils ont bien du mérite tant les problématiques écologiques et environnementales semblent à dix mille lieues des préoccupations, de la réflexion et des comportements du Cruceño lambda. Citons... [Lire la suite]
Posté par El Phil à 22:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 mars 2019

Fátima, Notre-Dame du carnaval

En ce début mars où l’on consacre une journée au droit des femmes dans le monde entier, le bloggeur se devait de choisir une icône féminine à honorer (dans sa chronique !). Sur le fait que Fátima Jordan, reine du Carnaval de Santa Cruz 2019, soit une digne représentante du combat international des femmes pour le respect et l’égalité, nous laisserons néanmoins lectrices et lecteurs se faire leur idée personnelle. Mágnifica Fátima Alejandra Jordan Bravo est née le 21 avril 1992 à Santa Cruz de la Sierra. Après avoir obtenu... [Lire la suite]
Posté par El Phil à 21:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Jour de derby à Tahuichi

« Libertad, libertad, van diciendo, en efluvios de paz y amor ! » Quelques 30 000 gosiers cambas entonnent l’hymne de Santa Cruz joué en ouverture du 185ème Superclásico entre Blooming et Oriente Petrolero au stade Ramon Tahuichi Aguilera. Ces paroles de paix braillées à pleins poumons seront bien le seul moment de communion entre les « hinchas » toutes de vert vêtues d’Oriente et celles parées de bleu « celeste »  de Blooming. A l’image des rivalités mythiques de l’histoire du football comme... [Lire la suite]
Posté par El Phil à 20:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2019

Fâcheux anniversaire !

Anniversaires de la fondation de l’état plurinational, de l’indépendance de la Bolivie, de la création du drapeau bolivien… les « cumpleaños » officiels sont nombreux en Bolivie et parsèment le calendrier tout comme la litanie des journées spéciales consacrées à la mère, au père, au professeur, à l’étudiant, au paysan, à l’ouvrier, au dentiste, au journaliste ou à la secrétaire (et oui sans écriture inclusive…) Mais il est un anniversaire que le Président Evo, au demeurant très porté sur les célébrations en tout genre, a... [Lire la suite]
Posté par El Phil à 22:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 février 2019

La bonne étoile d’Erwin « Platini » Sanchez

 29 juin 1997, Bolivie-Brésil en finale de la Copa America au stade Hernando Siles de La Paz, 45ème minute, l’équipe bolivienne, dominatrice, vient d’encaisser un but d’Edmundo contre le cours du jeu. Erwin Sanchez, le milieu offensif de « la Verde », chope les abeilles et s’empare du ballon près de la ligne médiane. Il décoche une terrible patate rasante des 35 mètres qui finit sa course dans les filets d’un Taffarel qui, sur le coup, ne fait rien pour contrecarrer la mauvaise réputation des gardiens de but brésiliens.... [Lire la suite]
Posté par El Phil à 20:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]